language: Deutsch   Français   italiano   Español   Português   日本語   russian   arabic   norwegian   swedish   danish   Nederlands   finland   ireland   English  

Montres connectées, 'wearables' : un marché chaotique coincé à l'âge de pierre

Montres connectées, 'wearables' : un marché chaotique coincé à l'âge de pierre Business : La grande chasse au prochain grand succès de l'électronique continue chez les géants du numérique. Mais où cela nous mène-t-il ?

Par Steve Ranger, ZDNet.com | Mercredi 20 Août 2014

montres Les montres connectées s'améliorent mais la technologie est toujours coincée à l'âge de pierre , face à des obstacles énormes à surmonter avant d'être prêtes pour le marché de masse. Beaucoup des 'wearables' vendus pour l'instant sont assez pauvres. De fait, il est possible de voir le marché des 'wearables' comme un essai de grande envergure d'une technologie au mieux en bêta.

montres Omega "Le marché des wearables est à l'âge de pierre pour l'instant. Il doit y avoir de grosses améliorations pour améliorer leur attrait", juge Marina Koytcheva, directrice des prévisions dans le cabinet d'analystes CCS Insight.

montres Breitling L'échec est particulièrement visible quand on s'intéresse aux appareils destinés aux femmes, ajoute-t-elle : "Les wearables doivent rapidement se débarrasser de leurs atours grossiers et noirs ; heureusement nous commençons à voir quelques premières initiatives dans ce sens."

montres Omega Marché chaotique

montres Breitling Selon CCS Insight, 22 millions d'appareils 'wearable' seront vendus en 2014. Plus du double des 9,7 millions de 2013. L'analyste ajoute :

Les montres Rolex "Le marché est toujours à un stade de développement chaotique et il reste toujours une grosse dose d'incertitude. Chaque catégorie fait face à différents risques : la façon dont les gens les utilisent évolue encore, un type d'appareil pourrait tuer les ventes d'une autre catégorie, les gens ne sont pas sûrs que certains appareils sont socialement acceptables et les questions de propriété intellectuelle sont un champ de mine."

Elle prédit qu'au cours des quatre prochaines années, les ventes pourraient atteindre les 135 millions d'unités - à comparer aux 315 millions de PC vendus l'an dernier, et au quasi-milliard de smartphones.

D'après l'analyste, les appareils portés au poignet compteront pour 87% des wearables vendus en 2018. Ils se décomposeraient en 68 millions de montres connectées et 50 millions de bracelets "intelligents", que ce soit sans écran ou avec un affichage minimal d'une ligne.

Les capteurs dédiés au sport sont la catégorie à la croissance la plus forte, parce qu'ils ont un but clairement identifié et restent assez peu chers. Pour CCS Insight, ils compteront pour près de la moitié des 35 millions de wearables en circulation à la fin de l'année.

Le cabinet estime que les fabricants de bracelets intelligents vont tenter d'étendre la gamme de leurs produits en ajoutant des appareils à écran. Sur le long terme, tandis que les montres connectées devraient gagner en attrait et baisser de prix, elles devraient devenir l'appareil 'wearable' le plus utilisé et remplacer les bracelets de sport.

En attente d'Apple

L'Amérique du Nord mène la danse de la consommation : 5,2 millions d'unités ont été vendues en 2013, et plus de 40% de tous les wearables en circulation sont là-bas. L'Europe de l'Ouest rattrape son retard et on s'attend à ce qu'elle achète plus de wearables que l'Amérique du Nord en 2016. L'adoption sera plus lente dans les marchés émergents.

Une catégorie qui devrait être beaucoup plus visible au cours du second semestre 2014 est celle des appareils à connexion cellulaire intégrée. Les analystes estiment qu'un certain nombre d'appareils avec leur propre carte SIM seront annoncés au cours des prochains mois. Ils feront cependant face à la réticence des utilisateurs à souscrire un nouvel abonnement téléphonique.

Cela dit, la majorité de ce qui se passe actuellement avec les wearables n'est pas basé sur le postulat qu'ils comblent une demande des consommateurs, mais qu'Apple va dévoiler une montre connectée bientôt - et aucun de ses rivaux ne veut être surpris en plein roupillon à ce moment-là. Pour Koytcheva : "L'histoire a montré que quand Apple entrait sur un marché, il pouvait remodeler la façon dont les gens pensent un produit."

Sujet: Montres connectées Objets connectés Internet


\\ n